Neuvaine à Saint Michel Archange

Introduction

Les anges sont de retour dans notre société. On les avait pourtant chassés à coup d’arguments rationalistes pseudo-théologiques, philosophiques et par l’établissement d’une culture matérialiste athée. Beaucoup d’hommes et de femmes de notre temps cherchent comment mieux les connaître. Qui sont-ils ? Combien sont-ils ? Où sont-ils ? Que font-ils ? Comment les prier ? La nouvelle religiosité répond à ces multiples questions de la manière la plus proche de la foi chrétienne à la plus fantaisiste et païenne possible. Ces lignes souhaitent donner le moyen d’en faire l’expérience à travers la prière au plus illustre d’entre eux, c’est-à-dire à Saint Michel Archange.


L’archange, qu’est-ce à dire et qui est-ce ? Quelle est sa place dans la vie chrétienne ? En quoi Saint Michel peut-il éclairer notre attitude ? Quelles prières lui adresser dans les difficultés sociales, politiques et contre l’invasion sorcellaire occulte, ésotérique et fétichiste actuelle ? La ‘‘Neuvaine à Saint Michel, guerrier de lumière’’, qui couronnera ces considérations, répondra largement à cette dernière question. Etymologiquement, le mot archange vient des mots grecs arché (principe, tête, chef) et d’anguelos (messager). Le mot ange désigne dans la Bible ces «myriade de myriades» et ces «milliers de myriades» de purs esprits, c’est-à-dire des êtres créés constitués seulement d’intelligence et de volonté chez qui ne se rencontre aucune composition matérielle. Dieu envoie souvent ces esprits invisibles comme messagers et protecteurs des hommes contre le Mal (cf. He 1, 14). Le mot archange quant à lui désigne au sens littéral et d’après la Bible le chef des anges.


En effet, l’Ecriture sainte qualifie souvent Michel d’archange soulignant son éminente dignité sur le  autres anges. Elle oppose directement «Michel et ses anges» au «Dragon […] avec ses anges» (Ap 12, 7-8) précisant de la sorte son statut unique sur les autres anges fidèles à Dieu. Michel est «l’un des premiers Princes» (Dn 10, 13), un « grand Prince » (Dn 12, 1), «votre Prince» (Dn 10, 21) et «l’un des sept esprits qui se tiennent toujours prêts à pénétrer auprès de la Gloire du Seigneur» (Tb 12, 15) criant en choeur avec les autres esprits bienheureux : «Tu es digne, ô notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance, c’est toi qui créas l’univers ; par ta volonté, il n’était pas et fut créé» (Ap 4, 11). A n’en point donc douter la puissance de l’archange Saint Michel sur le monde est immense.


La description d’un ange ‘‘plus modeste’’ à qui la Bible n’attribue ni un nom ni un titre élogieux dans les termes qui suivent nous autorise à l’affirmer avec grande certitude : «Je vis ensuite un autre ange, puissant, descendre du ciel enveloppé d’une nuée, un arc-en-ciel au-dessus de la tête, le visage lumineux comme le soleil et les jambes comme des colonnes de feu» (Ap 10, 1). Mais pourquoi Michel est-il si élevé par Dieu? Pourquoi la révélation judéo-chrétienne le met-il à l’honneur dans le dessein de salut du monde créé par le Dieu trois fois Saint ?

Neuvaine à Saint Michel Archange

Père Paul-Marie Mba

Ephèse Edition

128 p. – 10,5 x 15 cm – 6.5€

https://ephese.fr/