Que ton Règne vienne !

La prière du «Notre Père» va s’accomplir sous nos yeux

Ce petit livre traite de l’imminente et glorieuse Ere de la Paix, âge d’or sans précédent qui va se lever bientôt sur le monde entier, ainsi que de la façon dont vous pouvez contribuer à le faire advenir rapidement.
Un livre électronique et un livre audio sont disponibles (en anglais) sur le site www.CrownOfHistory.com. Le livre The Crown of Sanctity, dont il est fait mention tout au long du présent ouvrage, est disponible gratuitement (en anglais) sur le site www.CrownOfSanctity.com.
L’original anglais The Crown of History, the Imminent Glorious Era of Universal Peace a été publié par Daniel O’Connor le 14 septembre 2019, fête de la Croix Glorieuse.

1. Le Récit de l’Histoire

1. Notre récit commence avant le temps, lorsqu’il n’y avait encore rien – rien d’autre que Dieu. Alors, dans un dessein de pur amour (du fait qu’Il est infiniment parfait, le Créateur n’a besoin de rien; Il ne saurait agir par calcul), Il résolut de créer un monde. Bien qu’Il ne tardât pas à peupler celui-ci de créatures qui glorifiaient (par la beauté propre à la nature de chacune) certains de ses attributs, ce monde qu’Il aimait tant ne pouvait cependant recevoir tout son amour, car Il voyait qu’il lui manquait quelque chose. C’est pourquoi, ignorant ce terrible mais séduisant conseil que l’on entend souvent: «la sécurité avant tout», Il choisit de créer d’autres êtres comme Lui – faits à son image et à sa ressemblance, avec un intellect, une mémoire et une volonté – qui pourraient, en vertu de leurs capacités innées, choisir d’aimer leur Père et Créateur, ou de se rebeller contre Lui.

Le reste est histoire. Mais l’histoire, comme on le remarque souvent à juste titre, est son Histoire – le récit que Dieu raconte lui-même par son gouvernement providentiel de toutes choses. Il définit la trajectoire des astres, la croissance des plantes, et le comportement des animaux par l’exercice direct de son autorité, exactement comme un auteur trace à l’encre les courbes de chaque lettre sur une feuille de papier, mais Il accomplit son rôle d’architecte de l’histoire d’une manière tout à fait différente lorsqu’il s’agit de son plus grand ouvrage: l’être humain. Avec nous, sa tâche est infiniment plus difficile; et infiniment plus belle, comme nous le verrons au commencement de la réalisation de son plan. Car en nous créant à son Image, Il nous a donné la capacité (et le besoin) de posséder sa vie comme notre propre vie.

Mais nous ne possédons pas sa vie comme notre propre vie. Car quelle que soit votre religion ou votre conviction idéologique de substitution, vous savez très bien – tout au moins au plus profond de votre coeur – que le monde n’est simplement pas tel qu’il devrait être, comme d’ailleurs votre vie ne l’est pas non plus.
Heureusement, cet état déplorable en apparence n’est pas triste en fin de compte: car Dieu, comme auteur de l’Histoire, ne manque pas de cette sagesse qui est l’apanage des plus grands auteurs de l’humanité.
Et tous ces auteurs humains savent que les plus grandes histoires ont besoin de cinq éléments essentiels. Il était une fois…
1. L’Exposition. Le cadre est posé – l’état des choses telles qu’elles devraient être est rendu manifeste.
2. L’Action ascendante. Entre l’antagoniste, le conflit débute, l’état des choses telles qu’elles devraient être se déforme, et les problèmes deviennent de plus en plus sérieux.
3. Le Climax. Des changements ont lieu, l’action principale devient apparente, et le protagoniste s’engage sur le chemin de la victoire finale.
4. L’Action descendante. La résolution du conflit commence; la lutte est intense, avec de nombreuses victoires, mais aussi des défaites – c’est tout à la fois glorieux et douloureux. Bien que le processus soit en cours, l’état des choses telles qu’elles devraient être n’est pas encore complètement rétabli.
5. Le Dénouement. Le conflit est résolu. Le cadre exposé dans l’Exposition n’est pas seulement rétabli, mais le protagoniste est encore plus comblé de bénédictions que dans l’Exposition.
Arrive alors la conclusion: ils vécurent heureux pour toujours.

Considérez avec quelle splendeur Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien déploie la symétrie de cette structure dramatique; le récit commence dans les terres verdoyantes et paisibles de la Conté, seulement pour y retourner après la grande aventure, la terrible épreuve, la victoire contre l’antagoniste malfaisant, et l’instauration des Jours de la Paix. De manière similaire, Le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas débute avec les vies heureuses des fiancés Edmond Dantès et Mercédès, seulement pour revenir à ce bonheur après d’immenses épreuves, où les derniers mots de l’histoire nous rappellent que «toute la sagesse humaine se trouve dans ces deux mots: Attendre et Espérer». Aucun avertissement ne pourrait être plus pertinent dans le contexte qui nous occupe, car au fil des pages de ce livre il deviendra évident que Dieu, le plus Grand Auteur qui soit, ne peut manquer de faire en sorte que son propre récit contienne les éléments essentiels et la symétrie de toute bonne histoire. Or, dans ce récit qu’est l’histoire, Dieu nous a déjà fait traverser les quatre premiers éléments:

1. L’Exposition. Dans le Jardin d’Eden, Dieu nous a montré son plan originel: la bonté, la beauté et la perfection en toutes choses. Les crocs du lion ne servent pas à déchirer la chair, mais plutôt à glorifier la force de Dieu. L’homme vit comme un être d’une gloire telle que les anges eux-mêmes en sont stupéfaits. La terre entière est destinée à être peuplée de créatures qui vivront dans une paix et une harmonie parfaites, entre elles et avec toute la Création, chacune menant une longue et heureuse vie jusqu’au jour où l’heure sonnera pour elle de s’en aller sans souffrance vers la vraie et éternelle patrie: le Ciel.
2. L’Action ascendante. Commencée avec la Chute de l’Homme, lorsque Adam rata la simple épreuve d’amour à laquelle Dieu le soumit et qu’apparurent alors le péché, la mort, la souffrance et la laideur – le monde se plongea de plus en plus dans la corruption au point qu’un déluge universel devint nécessaire pour le purifier. Mais dans le peuple élu qui appartenait à Dieu, un reste n’oubliera jamais qu’Il avait promis un Rédempteur. Ces fidèles Israélites, habités d’une espérance ferme et certaine, ne cessèrent de prier ardemment pour que le Messie vienne sauver l’humanité.
3. Le Climax. Lorsque la plénitude des temps fut arrivée, Dieu consentit à former une créature différente de toutes celles qui avaient existé jusqu’alors: La Femme qu’Il avait promise quatre mille ans plus tôt, dont la postérité devait écraser le serpent (Gn 3,15). Inversant la désobéissance d’Adam, cette femme donna son Fiat à Dieu lorsque celui-ci lui demanda de consentir à devenir sa propre Mère. Neuf mois plus tard, couché dans une mangeoire, le Créateur de l’Univers était adoré tant par des Rois que par des bergers. Cet homme, Jésus-Christ, fonda une Eglise, donna volontairement sa vie pour notre salut et notre sanctification, abolit définitivement tout doute en ressuscitant d’entre les morts, et monta au Ciel.
4. L’Action descendante. Depuis deux mille ans, son Evangile a été inlassablement prêché et accueilli par un nombre toujours croissant d’hommes et de nations. Pendant ce temps, les saints ont vécu, souvent à la perfection, cet Evangile, et ont répandu son Amour sur la terre tout en peuplant le Ciel de leurs enfants.

Mais, aussi grands et glorieux que soient les nombreux triomphes de l’Eglise et des saints, seul un aveugle volontaire pourrait défendre l’idée que Dieu règne maintenant sur la terre autant qu’Il le veut et qu’Il en a fait la promesse dans sa prière: «Que Ton Règne vienne, que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au Ciel.» (Mt 6,10).
De nos jours, certains chrétiens avancent l’idée que sur la terre on ne verra jamais rien de plus que ce quatrième élément – que c’est au Ciel seulement que l’on peut espérer vivre le Dénouement. Mais ce n’est pas ce que Jésus a dit, ce n’est pas ce que l’Eglise enseigne, ce n’est pas ce que pratiquement tous les Pères de l’Eglise ont cru, et ce n’est pas ce que Dieu dit aujourd’hui à l’Eglise à travers le consensus unanime des prophètes qu’Il s’est choisis – et qui ont fait leurs preuves (autant de sources que nous examinerons bientôt dans le chapitre 1). Le Ciel est bien notre heureuse conclusion. Mais le Ciel ne se trouve pas dans le Récit de l’Histoire – le Ciel est la raison d’être de ce récit et se situe au-delà de ses pages. Pour que le Récit de l’Histoire soit complet, à l’instar de tout récit, ses propres pages doivent contenir le Dénouement.

5. Le Dénouement. Vous, cher lecteur, avez eu la grâce de naître au cours de la partie la plus exaltante du Récit; en effet, le Dénouement s’écrit en ce moment même, devant vos yeux. L’heure de l’accomplissement est venue. L’heure d’exaucer la plus grande demande de la plus grande prière jamais prononcée par la bouche de l’homme: la seule prière que Jésus lui-même nous a enseignée, dans laquelle Il a promis que la Volonté du Père régnerait sur la terre comme elle règne au Ciel. Mais vous devrez lire la suite pour apprendre en quoi consiste cet accomplissement et comment vous pouvez faire en sorte qu’il arrive rapidement.

Table des matières

Le Récit de l’Histoire…………………………………….. 5

Votre histoire – Une journée dans la vie d’un citoyen de l’Ere…………………………………… 11

Mon histoire – Cri de ralliement d’un Millénial à sa génération………………………………… 23

Chapitre 1 – Pourquoi devrais-je croire cela ?……………………………………………………………. 27
Tout le monde sait déjà que c’est vrai……………………………………………………… 27
Les Pères de l’Eglise la connaissaient…………………………………………………………………… 31
Les papes de l’ère moderne y ont fait allusion avec insistance……………………………………………… 34
Les Prophéties s’accordent à en faire la promesse …………………………………………………………….. 39
Elle a été annoncée par une source absolument digne de confiance ……………………….. 58
Prophéties de Luisa qui se sont réalisées……………………………………………………. 67

Chapitre 2 – Que doit-on faire pour hâter l’avènement de l’Ere ?……………………………….. 83
Considérez le sens de la vie…………………………………………………………………… 83
Recevez le Don: la Couronne de la sainteté…………………………………………………………….. 87
Suivez les trois étapes préliminaires nécessaires………………………………………………………….. 88
Désirez et demandez le Don…………………………………………………………………. 89
Grandissez dans les vertus…………………………………………………………………. 97
Annoncez le Royaume……………………………………………………………………….. 113
Que votre cri soit continuel…………………………………………………………………………… 118
Labourez le champ…………………………………………………………………………………. 121
Augmentez vos Connaissances………………………………………………………………………. 125
Faites les Heures de la Passion………………………………………………………………….. 126
Ecoutez votre Mère céleste………………………………………………………………………….. 133
Faites tous vos actes dans la Divine Volonté……………………………………………. 136
Faites les Rondes…………………………………………………………………… 139

Chapitre 3 – Pourquoi l’Ere doit-elle venir ?………………………………………………………………. 147
Deux mille ans d’histoire ont préparé la route pour le Don ………………………………………………….. 151
Les Quatre Grand Paradigmes: Invitations au Don ………………………………………………………. 155
La Divinisation: le Fondement……………………………………………………………………. 156
Le Mariage mystique: le Développement …………………………………………………………………. 160
L’Union des Volontés: l’Aperçu ……………………………………………………………………….. 163
La Consécration Mariale: le Catalyseur ………………………………………………………… 167
Le Don chez les Mystiques du XXe siècle …………………………………………………………… 172
Sainte Faustine: la Transconsécration de soi en une hostie vivante………………………………… 174
Bienheureuse Conchita: l’Incarnation mystique; bien davantage que le Mariage Spirituel …… 177
Bienheureuse Dina Belanger: la Vie du Ciel sur la terre…………………………………………………….. 179
Sainte Elisabeth de la Trinité: possession personnelle de la Trinité……………………………………. 181

Chapitre 4 – Quand l’Ere doit-elle arriver ?……………………………………………………………. 185
Le Récit de l’Histoire à l’aune de la Foi……………………………………………………………. 187
La Gloire originelle et la Chute………………………………………………………………………… 187
Jusqu’à la Rédemption………………………………………………………………………………. 192
La Rédemption et l’Eglise…………………………………………………………………………….. 195
L’Explosion prophétique de l’ère moderne………………………………………………………….. 199
Le Temps pour le Couronnement………………………………………………………………………….. 202

Annexes………………………………………………………………………………………….. 209
Aide-mémoire de la Vie dans la Divine Volonté……………………………………………………. 209
Quelques ressources en ligne……………………………………………………………. 210
Réponses à certaines préoccupations de catholiques………………………………………………. 211
N’est-ce pas une révélation privée que je peux ignorer si je le souhaite? ……………………………. 212
Les écrits de Luisa n’ont-ils pas été condamnés dans l’Index des livres interdits? ……….. 215
Les révélations de Luisa ne sont-elles pas, au moins, non approuvées? ……………… 216
N’est-ce pas un développement artificiel avec des revendications tout simplement trop extraordinaires? …………….. 219
Cette sainteté n’est-elle pas trop grande et trop facile? Et qu’en est-il de saint Joseph? …. 224
N’est-ce pas un millénarisme? …………………………………………………… 229
N’est-ce pas l’hérésie du monothélitisme ou du quiétisme? ………………………………………….. 231
Qu’est-ce donc que ces discussions au sujet de six mille ans? Qu’en est-il de l’évolution et de la géologie? …….. 233

Epilogue pour un sceptique………………………………………………. 235

Que ton Règne vienne !

Daniel O’Connor

Parvis

240 p. – 14 x 21 cm – 18€

www.parvis.ch/fr