Recueil de neuvaines

Qu’est-ce qu’une neuvaine ?

La neuvaine de prière est une très ancienne tradition au sein de l’Eglise. On fait une neuvaine dans l’intention d’assaillir le ciel, pendant neuf jours consécutifs, de prières d’intercession comprenant une intention considérée comme importante : maladie grave, perte récente d’un être cher, désunion dans une famille, conversion, succès d’une entreprise cruciale, etc.

Aucun aspect de notre vie n’est indifférent et moins encore étranger au Père des cieux. Il nous accorde toute grâce, tout don qui favorise notre croissance spirituelle… à condition que nous le demandions. «Demandez et vous recevrez.» (Mt 7,7)

Le Père céleste aime couvrir ses enfants de ses bienfaits. Il exauce nos prières à son heure, qui n’est pas nécessairement la nôtre, à sa manière qui n’est pas nécessairement toujours conforme à nos intentions, mais dont nous pouvons être sûrs qu’elle concourt à notre bien. «En effet, Dieu fait concourir toute chose au bien de ceux qui L’aiment.» Une neuvaine produit de beaux fruits, dès lors qu’elle est fervente, dans le total abandon à la volonté divine. Les fruits en seront d’autant plus abondants que cette neuvaine bénéficie de l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie.

La neuvaine, un état permanent de prière.

Une neuvaine se compose de deux éléments, à la fois distincts et indissociables:
1) les prières proprement dites de la neuvaine;
2) l’état permanent de prière.
Les prières proprement dites de la neuvaine se récitent au moment favorable de la journée, variable d’une personne à l’autre.
La prière du jour est suivie:
– d’une brève méditation sous forme d’un coeur à coeur avec Jésus et avec sa Mère;
– de la récitation d’un Pater, Ave et Gloria;
– de la consécration au Coeur de Jésus par Marie.
Il est bon, si possible, de se confesser et de communier au moins une fois durant la neuvaine.
Une neuvaine exaucée devrait être suivie d’une neuvaine d’action de grâces.

Nécessaire adaptation

Nous avons voulu tenir compte des conditions de vie d’aujourd’hui. Il fallait donc raccourcir le texte et utiliser un langage actuel, car la majorité des personnes dispose de peu de temps. L’effet des neuvaines reste le même.

D’après René Lejeune,
dans «La petite voie de sainte Thérèse»

Neuvaine à la Très Sainte Trinité

Allez dans toutes les nations et baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
La méditation de ce mystère central de la foi et de la vie chrétienne invite à prier pour que les trois Personnes divines soient adorées et aimées par tous les hommes.
La neuvaine préparatoire à la Sainte Trinité commence le vendredi entre l’octave de l’Ascension et la Pentecôte.


Consécration à la Sainte Trinité

Ô Trinité que j’adore, je me consacre entièrement à Toi.
Père très saint, source intarissable de Vie, je veux puiser en Toi la force et la persévérance; plonger au plus profond de mon âme pour briser toutes les chaînes qui me retiennent, afin de pouvoir enfin me jeter librement dans l’océan infini de Ton Amour.
Je désire aujourd’hui incarner davantage le Christ en moi pour mieux faire rayonner sa joie et sa paix à travers une charité toujours agissante.
Esprit Saint, vie et souffle de l’Eglise, donne-moi la sagesse et tous les dons qui me sont nécessaires pour demeurer un membre vivant du Corps mystique.
Notre-Dame de la Trinité, viens réaliser en moi cette intimité divine et trinitaire dont tu as été comblée de toute éternité. Amen !

Gloire au Père, au Fils et à l’Esprit Saint. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Amen !

 

Premier jour

Méditation : Le mystère de la Très Sainte Trinité est le mystère central de la foi et de la vie chrétienne. Il est le mystère de Dieu en lui-même. Il est donc la source de tous les autres mystères de la foi. Il est la lumière qui les illumine. Il est l’enseignement le plus fondamental et essentiel dans la hiérarchie des vérités de la foi. (CEC 234)
Dans le Credo, nous professons la foi au Père tout-puissant. Celui qui a fait de rien toutes choses, ne pourrait-il pas d’un mot, anéantir l’univers entier? Et nous en sommes venus à oublier que la puissance prend sa source dans la bonté et qu’à son origine elle est amour du Père. Car le Père en est la Source: source de la Lumière, de la Vie et de l’Amour. Une source que rien n’arrête, qui sort du rocher pour devenir le fleuve magnanime qui apporte fraîcheur et fécondité.

Prière : Ô Très Auguste Trinité, je t’offre ma vie en holocauste d’amour et je m’unis au Sacrifice du Verbe Incarné. Par Jésus, avec Jésus, en Jésus, je veux t’adorer; je veux réparer pour mes péchés; je t’implore pour moi, pour la Sainte Eglise et pour toutes les âmes qui me sont chères. Par Jésus, avec Jésus, en Jésus, sois toujours glorifié, ô Dieu- Trinité, qui vit et règne dans tous les siècles des siècles. Amen !

 

Deuxième jour

Méditation : Par les missions divines du Fils et de l’Esprit Saint, Dieu le Père réalise son «dessein bienveillant» de création, de rédemption et de sanctification. En désignant Dieu du nom de «Père», le langage de la foi indique principalement deux aspects: que Dieu est origine première de tout et autorité transcendante. (CEC 239)
Source permanente, le Père est origine. Et c’est donc en lui aussi que s’élabore la perpétuelle jeunesse. Le fait que l’iconographie chrétienne nous le représente avec une barbe blanche, pour signifier, dans l’ordre des processions divines, qu’il est le premier, celui dont le Fils et le Saint-Esprit procèdent, tandis qu’il ne procède lui-même de personne, ne devrait pas nous faire chercher en lui les caractéristiques du vieillard. Au contraire, rien n’est jeune comme le Père, source de perpétuel renouveau.

Prière : Ô Très Sainte Trinité, Père, Fils et Esprit Saint, je vous adore profondément. Je vous offre les très précieux Corps, Sang, Ame et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles du monde, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est offensé. Par les mérites infinis du Sacré-Cœur de Jésus et du Cœur immaculé de Marie, j’implore la conversion des pauvres pécheurs. Amen ! (Fatima, 1916)

 

Troisième jour

Méditation : Inséparables dans ce qu’elles sont, les Personnes divines sont aussi inséparables dans ce qu’elles font. Mais dans l’unique opération divine chacune manifeste ce qui lui est propre dans la Trinité, surtout dans les missions divines de l’Incarnation du Fils et du don du Saint-Esprit. (CEC 267)
Le Père est l’éternelle et divine fécondité. Toute la divinité est en lui comme une exigence de don de soi. En effet, il ne serait pas Père s’il n’avait pas un Fils. Il ne serait pas Père s’il ne faisait pas passer dans un autre toute la puissance, tout l’amour et toute la divinité qui sont en lui.

Prière : «Tous ceux qu’anime l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Aussi bien n’avez-vous pas reçu un esprit d’esclaves pour retomber dans la crainte; vous avez reçu un esprit de fils adoptifs qui nous fait nous écrier: Abba! Père!
L’Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu. Enfants, et donc héritiers; héritiers de Dieu, et cohéritiers du Christ, puisque nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui.» (Rm 8,14-17)

 

Quatrième jour

Méditation : La foi catholique consiste à vénérer un seul Dieu dans la Trinité, et la Trinité dans l’Unité, sans confondre les personnes, sans diviser la substance, car autre est la personne du Père, autre celle du Fils, autre celle de l’Esprit Saint; mais du Père, du Fils et de l’Esprit Saint une est la divinité, égale la gloire, coéternelle la majesté. (CEC 266)
Le Père n’engendre pas son Fils par une partie de lui-même, ni par une puissance qui serait tirée de lui, mais par la plénitude de ce qu’il est personnellement. Toute la divinité il la communique à son Fils. Dans la paternité, c’est donc l’égoïsme qui est annihilé. Un autre est là qui constituera toute «sa prédilection et son amour». Cette générosité est en Dieu à l’origine des processions divines, elle est la paternité éternelle, et cette paternité c’est une Personne.

Prière : A toi louange, à toi gloire, ô Bienheureuse Trinité. Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire. Père non engendré, Fils unique, Esprit Saint consolateur, Sainte et indivisible Trinité, c’est de tout coeur que je veux t’acclamer, te louer et te bénir.
«Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit», oui, je désire partager la Vie de ta Bienheureuse Trinité, ici-bas dans l’obscurité de la foi, et au-delà de la mort, dans la lumière éternelle. Amen !

Table des matières

Qu’est-ce qu’une neuvaine ?……………………. 5

Neuvaines pour préparer les grandes fêtes liturgiques
Neuvaine à la Très Sainte Trinité……………….. 10
Neuvaine à l’Esprit Saint…………………………. 22
Neuvaine à la Miséricorde divine………………. 29
Neuvaine à la Sainte Famille……………………. 39
Neuvaine de Noël………………………………….. 46
Neuvaine à l’Enfant Jésus de Prague………… 58
Neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus………….. 67
Neuvaine au Précieux Sang de Jésus……….. 83
Neuvaine en l’honneur de la Sainte Face…… 86
Neuvaine de Pentecôte………………………….. 92
Neuvaine de l’Assomption de Marie………….. 102
Neuvaine préparatoire à la commémoration des fidèles défunts…………………………………. 119
Neuvaine de préparation à la fête de l’Immaculée……………………………………… 130

Neuvaines à la Vierge Marie
Neuvaine à la Vierge Marie………………………. 138
Neuvaine à Marie, Médiatrice de toutes grâces…………………………………… 147
Neuvaine au Coeur immaculé de Marie……… 153
Neuvaine en l’honneur des joies de Marie….. 158
Neuvaine à la Mère du Perpétuel Secours…. 164
Neuvaine en l’honneur de N.-D. du Très Saint-Sacrement………………………… 172
Neuvaine à N.-D. de la médaille miraculeuse 182
Neuvaine à la Reine du Rosaire de Pompéi… 188
Neuvaine en l’honneur de Notre-Dame de Guadalupe……………………………………….. 197
Neuvaine à Notre-Dame de La Salette………. 201
Neuvaine à N.-D. de Lourdes………………….. 208
Neuvaine à N.-D. de Lourdes………………….. 216
Neuvaine à Notre-Dame de Pontmain……….. 223
Neuvaine à François et Jacinthe de Fatima… 233
Neuvaine à la Vierge des Pauvres de Banneux………………………………………….. 238
Neuvaine à N.-D. de la Paix de Medjugorje… 243

Neuvaines en l’honneur des anges
Neuvaine à saint Michel, prince des anges… 256
Neuvaine à saint Michel et aux neuf choeurs des anges……………………………………………. 261
Neuvaine à saint Gabriel…………………………. 267
Neuvaine à saint Raphaël, archange…………. 272
Neuvaine à l’ange gardien……………………….. 277

Neuvaines en l’honneur des saints et saintes
Neuvaine à saint Joseph…………………………. 292
Neuvaine en l’honneur de saint Pierre……….. 310
Neuvaine à saint Benoît………………………….. 321
Neuvaine à saint Jude, apôtre…………………. 327
Neuvaine à saint Antoine de Padoue………… 333
Neuvaine à don Bosco, éducateur……………. 337
Neuvaine au saint curé d’Ars…………………… 342
Neuvaine à saint Nicolas de Flue……………… 353
Neuvaine à saint Expédit………………………… 359
Neuvaine à saint Pérégrin……………………….. 370
Neuvaine à saint Gérard Majella……………….. 377
Neuvaine à saint Pio de Pietrelcina…………… 384
Neuvaine à sainte Anne………………………….. 393
Neuf jours avec Marie-Madeleine……………… 398
Neuvaine à sainte Jeanne d’Arc……………….. 409
Neuvaine à sainte Geneviève…………………… 416
Neuvaine à sainte Rita……………………………. 427
Neuvaine à sainte Maria Goretti……………….. 434
Neuvaine à sainte Philomène…………………… 441
Neuvaine à sainte Thérèse de Lisieux……….. 450

Autres neuvaines
Neuvaine préparatoire à la Journée mondiale de prière pour les vocations…………………….. 466
Neuvaine pour solliciter la sainteté des prêtres…………………………………………… 486
Neuvaine en faveur des âmes du purgatoire. 495

Recueil de neuvaines

André Castella

Parvis

512 p. – 10 x 16 cm – 20€

www.parvis.ch/fr